La Fédération du BTP de l'Eure est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment et de travaux publics
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Bienvenue sur la nouvelle version de notre site internet !

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Le bâtiment et vous

Métiers

Ils embauchent des femmes

Les chefs d'entreprises apprécient la féminisation de leurs équipes car :



Les femmes s’engagent

Celles qui choisissent les métiers du bâtiment ont su vaincre les préjugés. Elles sont volontaristes et visent l’excellence professionnelle.

Les femmes apportent un regard neuf

une énergie nouvelle, une complémentarité et un autre regard, pour l’entreprise comme pour les clients. Leur présence suscite réflexion et évolution des pratiques de l’entreprise.

Les femmes contribuent à une image moderne de l’entreprise et du secteur :

particulièrement attentives aux conditions de vie et de sécurité ainsi qu'à l’organisation du chantier, elles font progresser les entreprises. La mixité dans les équipes, c’est donner une image dynamique de l’entreprise et de la profession.

Témoignages des chefs d'entreprises :

Jean-Marie Raynaud, gérant de la Sarl STAP, peinture, décoration en Dordogne,16 salariés dont 5 femmes, est engagée dans la féminisation de ses équipes depuis 2004. Il annonce clairement cette politique dans ses devis aux clients.
«La présence féminine dans mon entreprise apporte la dose quotidienne de sérieux, de raffinement et un grand sourire multicolore dans le monde de la peinture de bâtiment.»

 

Laurent Clément, gérant de la Sarl Clément, électricité, Indre-et-Loire, 10 salariés dont 5 femmes, mise sur la formation.
«Avec la première apprentie embauchée il y a trois ans, je me suis aperçu que les femmes sont très persévérantes et affichent les meilleurs résultats aux examens. Je les encourage à poursuivre leur expérience chez d'autres confrères, avant que certaines deviennent elles-mêmes entrepreneures. Je considère mon entreprise comme une pépinière des dirigeants de demain.»

 

Bernard Leblais, gérant de Dumont Électricité Systèmes, électricité, Allier, 32 salariés dont 2 femmes, met en avant ses salariées dans des actions de communication grand public.
«Les femmes qui arrivent dans nos métiers ont une motivation et une capacité d'adaptation surprenantes. Leur présence montre aux clients notre ouverture d'esprit. Je me demande pourquoi nous ne l'avons pas fait plus tôt.»

 

Philippe Borne, gérant, Société Nouvelle Brunereau (SNB), peinture, décoration, ravalement, Charente-Maritime, 40 salariés dont 7 femmes, met l'accent sur la formation, l'outillage et des conditionnements plus légers
« Halte aux préjugés, le monde bouge. Agir aujourd'hui au féminin dans nos entreprises, c'est un facteur clé de succès pour demain. »
Émilie Féral, présidente d’Isoléa, entreprise de désamiantage, Bouches-du-Rhône, 30 salariés dont 4 femmes, a embauché des femmes dans un métier récent,  adapté les postes de travail, allégé le port des charges et équipé les femmes de vêtements spécifiques.  «La féminisation nous a permis, notamment sur des chantiers HLM, de nouer un lien avec les habitants et de les rassurer sur les travaux de désamiantage. Notre personnel féminin a un contact plus affable. »

 

Gilles Boyer, PDG de Boyer, entreprise générale, maçonnerie, béton armé, Seine-et-Marne, 210 salariés dont 5 femmes à tous niveaux, a mis en place des parcours d'intégration et un tutorat; des équipements adaptés, des engins de levage et de manutention; des coffrages allégés favorisant ainsi la fidélisation des salariées.
«J'ai observé que les équipes mixtes sont plus efficaces : plus sûres, plus attentives, plus rapides et... plus sympathiques. Quant aux entreprises qui emploient le plus de femmes à des postes de responsabilité, elles sont aussi les plus rentables ! »

 

Éric Boudier, Gérant, entreprise Boudier, métallerie-serrurerie, Côte-d'Or, 37 salariés dont 2 métallières ferronnières s'est beaucoup investi pour la formation à l'excellence professionnelle de ses salariées : l'une est la première femme à avoir gagné le concours du « Meilleur ouvrier de France » dans sa discipline et l'autre le concours du «Meilleur apprenti de France ».
«La féminisation de notre métier de métallier m'a permis de constater qu'une femme est aussi productive et compétente qu'un homme. Il serait dommage de s'en priver ! »