La Fédération du BTP de l'Eure est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment et de travaux publics
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Bienvenue sur la nouvelle version de notre site internet !

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Le bâtiment et vous

Construction durable

La transition énergétique

 

Les questions d'énergie, d'effet de serre et de changement climatique sont plus que jamais à l'ordre du jour, en France comme au niveau européen et international.

 

Plusieurs événements ont fait l'actualité ces dernières années comme le paquet climat-énergie européen, la loi sur la transition énergétique et la croissance verte ou encore la conférence mondiale sur le climat à Paris en 2015.

 

Ces sujets concernent l'activité d'un très grand nombre d'entreprises de Bâtiment et sont au cœur des préoccupations de la Fédération Française du Bâtiment qui a décidé de faire de l'efficacité énergétique des bâtiments et du recours aux énergies renouvelables, une de ses priorités.

 

Performance énergétique des bâtiments neufs

Aujourd’hui, la réglementation thermique 2012 s’applique à tous les bâtiments, avec un niveau d’exigences plus contraignant et, pour la première fois, un objectif de résultat pour la perméabilité à l’air mesuré à l’achèvement des travaux.

 

Cette réglementation correspond à une consommation en énergie primaire fixée à 50 kWh/(m².an) en moyenne, seuil qui est modulé en fonction de la localisation, des caractéristiques, de l'usage et des émissions de gaz à effet de serre des bâtiments.

 

La prochaine réglementation, qui découle d’une directive européenne « Performance Energétique des Bâtiments » de 2010, vise à construire des bâtiments dont la consommation d’énergie sera quasi-nulle ou à énergie positive, dans lesquels la consommation d’énergie sera compensée par une production sur site avec des énergies renouvelables (solaire, géothermie, biomasse, etc.).

 

Performance énergétique des bâtiments existants

L'objectif est de réduire la consommation moyenne du parc immobilier de 38 % d'ici à 2020 et de disposer, à l’horizon 2050, d’un parc dont l’ensemble des bâtiments auront été rénovés au niveau du label BBC rénovation ou assimilé.

 

Le parc résidentiel existant compte environ 34 millions de logements dont la consommation moyenne est aujourd'hui de 240 kWh/(m².an).

 

L'ensemble du parc de logements sociaux devra être rénové à terme. Cette démarche a démarré avec la rénovation des 800 000 logements sociaux les plus énergivores, dont la consommation énergétique passera de plus de 230 kWh/(m².an) à moins de 150 kWh/(m².an) d'ici 2020.

 

Avant 2025, tous les bâtiments privés résidentiels dont la consommation en énergie primaire est supérieure à 330 kWh/(m².an) devront avoir fait l’objet d’une rénovation énergétique, avec un objectif d’environ 500 000 rénovations par an à partir de 2017. L’Etat a mis en place des aides financières et maintient pour 2016 le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’éco-prêt à taux zéro pour encourager et accélérer la réalisation des travaux.

 

Les bâtiments à usage tertiaire ou dans lesquels s'exerce une activité de service public devront aussi réaliser des travaux d’amélioration énergétique d’ici 2020. Le niveau de performance à atteindre sera renforcé chaque décennie jusqu’en 2050, de telle sorte que le parc global concerné réduise ses consommations d’énergie finale d’au moins 60 % en 2050 par rapport à 2010.

 

Programme d’actions pour la qualité de la construction et la transition énergétique (PACTE)

Le Programme d’Action pour la qualité de la Construction et la Transition Energétique (PACTE), lancé début 2015 par les pouvoirs publics avec notamment la collaboration de la FFB, a pour objectif d’accompagner la nécessaire montée en compétence des professionnels du bâtiment dans le champ de l’efficacité énergétique, afin de renforcer la qualité dans la construction et de réduire la sinistralité.

 

Trois axes principaux de travail ont été fixés :

  • soutenir le développement de la connaissance,

  • poursuivre la modernisation des Règles de l’art et la mise à disposition d’outils pratiques et modernes adaptés aux pratiques des professionnels,

  • renforcer les relations avec les territoires autour de la montée en compétences des professionnels.

Pour en savoir plus et télécharger les nouvelles Règles de l’art : www.programmepacte.fr

 

Diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le DPE est obligatoire pour toute vente depuis le 1er novembre 2006 et pour toute location depuis le 1er juillet 2007. Il concerne aussi tous les bâtiments neufs dont les permis de construire ont été déposés après le 1er juillet 2007.

 

Le DPE a pour objet, dans le cas d'une transaction immobilière, d'informer l'acquéreur, sur les consommations d'énergie primaire et sur les émissions de gaz à effet de serre du bâtiment.

 

Il est réalisé par des diagnostiqueurs qui doivent être indépendants de la maîtrise d'ouvrage, de son mandataire et des entreprises susceptibles de réaliser les travaux.

 

Le DPE n'a qu'une valeur informative, comparative et incitative ; il n'est donc pas opposable. Sa validité est de 10 ans.

 

 

Découvrez les propositions de la FFB pour réussir la transition énergétique : www.batirpourlaplanete.fr